EN united-kingdom

FR france

actualites

De l’amphore au containeur – Exposition au Musée National de la Marine

21 Oct 14

 

Une exposition temporaire au Musée National de la Marine, du 15 octobre au 28 juin 2015.

La situation de la France

 

La France, forte de ses 12 840 km de littoral et ses 11 millions de km² de surface maritime, est le deuxième domaine maritime mondial après les États-Unis. Près de 360 millions de tonnes de marchandises transitent chaque année via les principaux ports français : Marseille, le Havre, Dunkerque, Nantes, Rouen ou encore Bordeaux. 

Le transport de marchandises par voie d'eau contribue depuis 2000 ans à la mondialisation des échanges commerciaux.

Les Occidentaux développent des échanges commerciaux avec les nouveaux territoires qu'ils découvrent. Ils rapportent de nouveaux produits, de nouvelles denrées alimentaires mais aussi des produits manufacturés. Le visiteur navigue au gré des époques à bord de bateaux, de clippers, de bateaux à vapeur, en passant par les voiliers, pour finir par les paquebots et cargos et navires spécialisés.

 

De l'Antiquité à nos jours

 

Depuis l'antiquité jusqu'au XVème siècle, la route maritime est la route nord-sud. Bruges est alors la plaque tournante des flottes. Les bateaux partent de nombreux mois, avec à bord, des amphores puis des tonneaux et des sacs pour conserver les denrées qui seront rapportées sur le continent. Les traversées sont longues, environ 20 mois. C'est la première forme de mondialisation des échanges commerciaux.

Au fil du temps, de nouvelles routes sont explorées pour s'ouvrir sur le continent américain et permettre aux puissances européennes de voyager vers les Indes.

Au XVIIème et XVIIIème siècle, le thé, le café, le chocolat sont des denrées que vont découvrir les continentaux. Les cargaisons deviennent précieuses et leurs prix peuvent atteindre des montants exhorbitants.

De nouvelles techniques permettent de naviguer sur des bateaux plus puissants, plus endurants, plus rapides, grâce aux clippers (rapides voiliers) puis les bateaux à vapeur.

Le commerce maritime explose par la régularité de lignes et la modernisation des ports. Le système de transport permettent d'aller plus loin, et plus vite.

A la fin du XIXème siècle, les grands voiliers à coque métallique cèdent devant la révolution nautique que représente la machine à vapeur et l'hélice (cargo à vapeur et cargo frigorifique).

La consommation de denrées alimentaires se répand dans la société européennes. Les produits de luxe proviennent de la mer.

Les ports sont élargis, les zones étendues. Les marchandises peuvent dorénavant remonter les fleuves et les canaux. Quand les bateaux arrivent de la mer, le choix du mode d'acheminement vers les destinataires est possible selon deux moyens : fluvial ou routier.

C'est durant l'entre-deux guerres qu'apparaissent de nouveaux cargos : les navires polyvalents et navires spécialisés.

La fin du XXème siècle verra l'essor du trafic des cargos à vapeur puis au diesel, ce qui aura pour effet, d'entrâiner une forte demande en main d'oeuvre. Les Dockers se syndicalisent.

En 1956, l'américain Malcolm Mc Lean veut réduire le temps de chargement, de déchargement eyt les coûts. Il imagine alors des boites standardisées. Le container est né. Un transit entre Shangaï et le Havre prend autant de temps qu'un trajet Le Havre-Lyon.

Les cargaisons naviguent d'un continent à un autre en quelques heures contre plusieurs mois des siècles auparavant...

Aujourd'hui, 80% des diverses marchandises transitent par voies maritimes à bord de porte-conteneurs aux dimension vertigineuses qui croisent la route d'autres géantes des mers, les vraquiers.

L'échange instantané d'informations et l'ensemble des consommations numériques dans le monde passent aujourd'hui ) 98% par des câbles sous-marins.

 

L'exposition

 

Cette exposition sur 1 000 m² propose un parcours interactif et ludique qui contentera petits et grands. Des maquettes de navires, des jeux , des bornes olfactives viendront stimuler la curiosité des visiteurs. Une sortie en famille à ne pas manquer !

Retrouvez cette exposition du 16 octobre au 28 juin 2015, au musée National de la Marine, partenaire d'Océanides.

Voir toutes les actualités