EN united-kingdom

FR france

actualites

Entre Terre et Mer. L’occupation militaire des espaces maritimes et littoraux

16 Avr 14

 

Le titre de l’ouvrage ne peut qu’interpeller : comment peut-on « occuper » des mers que l’on peut à peine maîtriser ? C’est en réalité plus complexe : on peut occuper, au sens classique et « terrien » du terme les littoraux mais aussi définir des espaces maritimes souverains – les eaux territoriales – et c’est justement là l’objet de l’ouvrage.

 
 

Entre Terre et Mer. L'occupation militaire des espaces maritimes et littoraux

 

Jean de Préneuf, Eric Grove et Andrew Lambert (Dir.),

Coll. « Bibliothèque stratégique », Economica, Paris, 2014, 453 p.

 

Résumé de l'Editeur

 

Que signifie l’occupation militaire de la mer ? Pour tout marin qui se respecte, on « interdit », on « contrôle », on « maîtrise » l’espace maritime, mais on ne l’occupe pas. Entre terre et mer, « Occuper la mer » n’a en fait de sens qu’en rapport avec le littoral, où résident les populations, où se développent les activités économiques et où siègent les pouvoirs. A l’heure où la mondialisation est aussi une littoralisation du monde, ce livre entend mettre en perspective les enjeux de sécurité et de pouvoir qui affectent ces espaces. Tout d’abord en revenant sur la dialectique complexe du droit, de la technologie et de la doctrine. Ensuite, en analysant les interactions et accommodements entre les stratégies des acteurs tant dans l’organisation de la défense des côtes que dans la mise en œuvre des blocus. Enfin, en envisageant les opérations de projection de force contre un littoral hostile dans la durée. De l’époque moderne à la fin du XXe siècle, en mobilisant le concept d’occupation militaire, ce livre permet ainsi de revenir de façon originale sur l’éternelle dialectique des puissances maritimes et terrestres.

 

L'Ouvrage et Océanides

  Cette ouvrage réalisé sous la direction de Jean de Préneuf, Eric Grove et Andrew Lambert, rassemble près de 24 contributions d'éminents professeurs et chercheurs, qui discutent des différentes facettes de l'occupation militaire de la mer.   Eric Grove est professeur d’histoire navale à l’Université de Salford-Manchester et directeur du Centre for International Security and War Studies (CISWS), Andrew Lambert est professeur d’histoire navale et directeur de la Laughton Naval History unit (LNHU) au sein du War Studies Department du king’s College, Ils sont également chercheurs contemporanéistes dans le cadre du projet porté par Océanides.   En outre, parmi les auteurs ayant apporté leur contribution nous retrouvons par ailleurs : John Hattendorf, professeur d'Histoire Navale au US Naval War College et membre du Conseil scientifique d'Océanides en tant que conseiller d'Océanides, Pierrick Pourchasse, Maitre de conférence à l'Université de Bretagne Occidentale et chercheur de l'époque moderne. David Plouviez, Professeur à l'Université de Nantes, également chercheur de l'époque moderne.
Voir toutes les actualités