EN united-kingdom

FR france

actualites

« La Marine française et ses réseaux économiques au XVIIIe siècle » par David Plouviez

24 Sep 14

L'un de nos chercheurs vient de publier un nouvel ouvrage sur la Marine française et ses réseaux économiques aux XVIIIe siècle.

L'ouvrage

 

L’édification des flottes de guerres européennes de la période moderne a imposé une mobilisation de matières premières et ouvrées très éclectiques. Dans ce contexte, la France, comme ses homologues, a été contrainte de tisser et d’entretenir des réseaux d’approvisionnement capables de répondre à la moindre sollicitation des arsenaux. La reconstitution de cette armature économique, qui s’est imposée au royaume mais également à plusieurs régions d’Europe et à une partie de l’espace colonial, est l’objet de cet ouvrage.

 

Approvisionner un arsenal suppose de le mettre en capacité de prélever du matériel en toute circonstance à partir d’espaces naturels ou de sites productifs aisément accessibles et répondant aux exigences qualitatives d’une marine de guerre. Mais si l’identification des différentes forêts, des lieux de ramassage du chanvre, des manufactures, des forges ou des fonderies est consubstantielle à l’analyse des réseaux d’approvisionnement d’une flotte, c’est bien l’évaluation de leurs poids respectifs qui constitue l’enjeu le plus déterminant pour comprendre la mécanique de la politique navale.

 

En outre, la délimitation des arrière-pays de chacun des arsenaux permet non seulement d’envisager les logiques économiques et les contraintes propres de chaque site mais également de faire émerger d’éventuelles complémentarités entre toutes les zones de préemption.

Par ailleurs, l’appréhension de leur juste poids conduit à mesurer la logistique mise en œuvre et son coût astronomique pour capter le matériel.

 

Enfin, l’identification des partenaires de la Marine procède de la même volonté de comprendre les choix économiques et sociaux de la France pour la construction de sa flotte. L’activité induite par un arsenal de l’époque conduit à une multiplication des marchés avec des acteurs aux profils socio-économiques très différents et c’est la prise en compte de cette diversité qui peut conduire à mesurer les réussites et les échecs de la politique d’approvisionnement.

Voir toutes les actualités